viens de paraître

exposition été 2017

atelier relais

donies

 

Femmes

 

 

 

Tandis

 

que la mort

 

emprunte

 

les

 

lignes de nos vies pour mourir

 

Il y a sur la vague des corps

 

une crête de lueur

 

où se tient le désir

 

le fanal des regards

 

au grand large des yeux

 

la mâture qui nous hisse

 

au-delà de nous-mêmes

 

vers la voilure des femmes

 

où le vent nous retourne

 

membres et âmes

 

au hasard des brumes

 

dans un bouillon de draps

 

on ajoute un cœur à la nuit

 

François Migeot

Silhouettes  Mylène peyreton 2005

 

Donies

terre cuite enfumée - 1995-1996